Blogue et informations utiles

Le Café biologique c'est quoi?


Source de l'image : www.club-cafe-gourmet.fr

Par définition, le café certifié agriculture biologique est importé, car produit en Afrique, Amérique latine, Caraïbe… Comment alors être sûr que le café biologique soit vraiment bio ?


Lorsque le planteur de café souhaite bénéficier de certification bio, il se doit de répondre au draconien cahier des charges bio européen (ou équivalent).


Tout d’abord son mode de production est audité. Puis sa terre est contrôlée et doit être exempte de résidus chimiques. Durant les 3 années qui suivent, il va entrer en phase de “conversion bio”. Une période délicate pour le producteur d’un point de vue économique puisqu’il ne doit plus utiliser d’engrais ou pesticides chimiques ou tout autre produit prohibé pour une production bio, sans pouvoir vendre sous label bio.


À l’issu de cette période, un nouveau contrôle est réalisé et si tout est OK, le producteur obtient une accréditation bio valable un an. À partir de ce moment-là, chaque caféier, chaque parcelle de terrain de production est identifiée, numérotée, répertoriée pour assurer une traçabilité irréprochable au café. Ainsi, chaque sac de café est marqué avec le numéro d’arbres et de parcelles, la date de la récolte et l’identification du producteur.


Une fois les échantillons de café bio testés (goût et conformité bio), on importe alors le café pour le torréfier dans une usine de café. À noter que le dédouanement du café bio ne se fait que sur présentation du certificat d’importation délivré par l’organisme du pays de production. Un certificat bio est établi pour chaque lot importé.


Il faut savoir que les contrôles se poursuivent tout au long de la chaîne de distribution puisque, acheteur, vendeur, torréfaction, tous les acteurs doivent être capables de répondre du même niveau de transparence et de traçabilité (identification des lots entrants et sortants, taux de perte, composition des produits finis transformés avec au moins 95% d’ingrédients 100% bio). 2 fois par an, ils reçoivent leur certificat et leur licence à l’issue de contrôles portant sur des prélèvements de matières et de produits finis.



Publié par Boxcom Média